Citoyen du monde

Accueil » Menaces, défis et perspectives

Archives de Catégorie: Menaces, défis et perspectives

Ecologie : pourquoi la technologie ne nous sauvera pas ?

Source: France-culture – La grande table idées – Olivia Gesbert – 15 mai 2019

 

Face à un « techno-solutionnisme » omniprésent et aux « thurifaires de la technique  » qui promettent de sauver la planète par la technologie, Philippe Bihouix nous rappelle la réalité bien matérielle et consommatrice du numérique et des nouvelles technologies.

Arc-en-ciel sur le Vogelsberg (Hesse, Allemagne, 2019)
Arc-en-ciel sur le Vogelsberg (Hesse, Allemagne, 2019) Crédits : Uwe Zucchi/picture alliance Getty

L’offensive libérale contre le monde du travail

Note: Hélas… l’analyse de Jacques Le Goff est toujours d’une triste actualité, bien qu’elle date de plus de 30 ans!

Source: Jacques Le Goff – Le monde diplomatique – avril 1988

Illustrationwww.cgt-unilever-hpc-france.com

L’entreprise à l’assaut des conquêtes sociales

Tragique évidence : le droit du travail traverse l’une des périodes les plus sombres de sa brève histoire. Piètre consolation : cette situation affecte pratiquement tous les pays (1). En Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, en RFA, en Italie… partout la précarité gagne du terrain (2), tandis que battent en retraite les organisations syndicales, les institutions représentatives du personnel, les grands droits collectifs conquis de haute lutte (en particulier le droit de grève). Partout le vent de la déréglementation souffle en tempête et met à mal les digues patiemment édifiées depuis les années 1850-1900. Plus grave sans doute, il les ébranle dans leurs fondations mêmes, dans leur principe de légitimité : «A quoi bon, fait-on observer ici ou là, un droit du travail, privilège des “nantis” (3), quand l’important dans un contexte de chômage généralisé se situe du côté de l’emploi…   (suite…)

La mondialisation de l’esclavage permet la croissance des entreprises. 

Source: Liliane Held-Khawam – Dossier sur son blog wordpress – 11 août 2017

 » Les grands hommes appellent honte le fait de perdre et non celui de tromper pour gagner.  » Machiavel Nicolas (1469-1527) Florence-Italie

Commentaire de phifro: « Il est grand temps de mettre fin à l’hypocrisie généralisée, de lutter contre toute exploitation de l’humain et de prévenir ce mouvement général qui demain menacera tout statut de salarié! »

(suite…)

Et tout à coup, il est là le citoyen…

Source: Christian Salmon – Blog -Mdediapart – 2 avril 2016

La légende de Lucrèce fait surgir la res publica de l’esprit de révolte.

Ce qu’on appellera plus tard la “sphère publique” est au départ un épiphénomène de la fureur des citoyens. Le premier forum est né de la colère de la masse ; à son premier ordre du jour, il n’y avait qu’un seul point : le rejet de l’infamie émanant du pouvoir dirigeant. C’est à partir de leur colère immédiatement éprouvée face à l’orgueil sans limites du roi que les simples habitants de Rome ont compris que, désormais, ils se voulaient “citoyens”.

Aussi, le consensus qui est à la base de ce que nous appelons aujourd’hui encore la “vie (suite…)

La marchandisation de l’eau potable suisse est en cours (Dossier). Liliane Held-Khawam

schema-eau

Source: Vinci – énergies

Si le lobby qui représente l’eau dans le monde arrivait à la faire privatiser par les dirigeants politiques, l’humanité entière deviendrait leur client captif!

(Clic sur le titre ci-après pour accéder au dossier)

Source : La marchandisation de l’eau potable suisse est en cours (Dossier). Liliane Held-Khawam

Le culte du techno-populisme

Source: Evgeny Morozov – Monde diplomatique – 4 janvier 2016

12-d0a3f

« Puces savantes » est un blog dédié au problème technologique.

Dans Le culte du partage, un essai fascinant paru en août 2014, Mike Bulajewski, un designer de Seattle féru de psychanalyse, explique que la meilleure manière de comprendre l’attachement émotionnel porté par des millions de consommateurs à des sociétés telles que Uber ou Airbnb — gratifiées de l’appellation flatteuse d’« économie du partage » — consiste à l’appréhender comme un culte religieux.

Comme tout objet de culte, ces multinationales répondent à notre besoin intime d’appartenance et de solidarité. Elles nous promettent un monde qui redonnera du sens à nos vies. En faisant passer leurs détracteurs pour des arriérés qui rêvent de détruire une nouvelle classe d’entrepreneurs épris d’audace et d’innovation, elles remettent en service le vieux refrain du pionnier persécuté. Elles exploitent le fantasme d’une conspiration ourdie par les gouvernements, les syndicats et les gros industriels du passé contre toute perturbation de l’ordre existant. (suite…)

La BCE ou le paradigme perdu

Source: Martine Orange – Mediapart – 9 décembre 2015

Mario Draghi a-t-il encore la main ? se demandent les milieux financiers, déçus par les mesures annoncées le 3 décembre par la BCE. Plus que des dissensions internes, la position de la Banque centrale européenne reflète la crainte des mouvements incontrôlables d’une finance totalement interconnectée. Les banquiers centraux ont engendré un monstre qu’ils redoutent de ne plus pouvoir maîtriser.

Pour la première fois depuis le début de son mandat en 2012, « super Mario » a déçu le monde financier. Le président de la Banque centrale (suite…)

Face à la montée du Front national

Source: Philippe Frémeaux – alteréco+plus – 7 décembre 2015

Le score réalisé par les listes du Front national au premier tour des élections régionales se nourrit d’éléments conjoncturels – la peur suscitée dans le pays par les attentats du 13 novembre – mais il s’inscrit aussi dans une tendance longue alimentée par la crise économique, sociale et démocratique que connaît le pays. Le phénomène n’est pas uniquement français : on a vu également émerger des partis d’extrême-droite xénophobes dans de nombreux pays européens au cours des dernières années et notamment en Autriche, Belgique, Danemark, Finlande, Pays-Bas, Suède et Suisse… (suite…)

La raison de ces attentats

Source: Marie-Jean Sauret – Le Grand Soir – 19 novembre 2015

arton29608-a4abe

Marie-Jean Sauret est psychanalyste, professeur de psychopathologie clinique à l’université Toulouse Jean-Jaurès.

 Non, l’islamisme radical n’est pas la raison première du terrorisme, et son éradication n’est pas la solution miracle : un peu comme si les pompiers confrontés à un incendie se contentaient d’enlever du brasier le briquet du pyromane.

Sans remonter aux croisades et à la cohabitation médiévale avec les musulmans finalement ratée (malgré « l’enrichissement » réciproque) en Europe, à s’en tenir à l’histoire moderne, tout témoigne d’une politique conduite par nos pays dans le seul souci de leurs intérêts « impérialistes » : la guerre d’Algérie, le soutien aux moudjahidin afghans (assassins d’instituteurs, maltraitant des femmes), contre le gouvernement (suite…)

%d blogueurs aiment cette page :