Citoyen du monde

Accueil » Défis et perspectives » Perspectives citoyennes » Lanceurs d’alertes… une éthique nouvelle?

Lanceurs d’alertes… une éthique nouvelle?

UnknownL’association PILA (Plateforme internationale dédiée aux lanceurs d’alerte), dont les statuts viennent d’être déposés, est composée de personnalités et d’associations connues pour leur capacité à révéler et exposer dans les médias les affaires économiques et financières. Ses membres fondateurs sont l’avocat français William Bourdon, qui en assurera la première présidence tournante; le lanceur d’alerte Hervé Falciani, ex-employé de la banque HSBC à Genève; la lanceuse d’alerte Stéphanie Gibaud, ex-employée d’UBS; le journaliste français Edwy Plenel, du site d’information indépendant Mediapart; l’Australien Gerard Ryle, directeur de l’International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ) et responsable de l’enquête internationale Offshore Leaks ; l’association de lutte anticorruption Anticor ; et l’association de défense des populations contre les crimes économiques Sherpa.

AU SOMMAIRE


Snowden avant Snowden


Chelsea Manning : « Pourquoi il faut prendre le risque de dénoncer une injustice »


Julian Assange: contre Wikileaks, Google a collaboré avec la justice américaine


Le FMI facilite une arnaque au Cameroun et se venge contre un lanceur d’alerte


Lanceurs d’alerte: nouvelles pratiques de subversion? 


 Lanceurs d’alerte et pirates informatiques: les nouveaux révoltés?


L’alerte éthique et la dénonciation légitime d’un acte touchant l’intérêt général


Archives

Follow Citoyen du monde on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :