Citoyen du monde

La pathocratie menace

Sources: Rédaction 1dex – Chantal Senn –  31 octobre 2014 (Extraits) et Georges Carlin (YouTube)

La pathocratie se définit comme un système de gouvernement créé par des individus « pathologiques » dans le but de prendre le contrôle sur une société de gens normaux. Elle tend vers un pouvoir absolu,  en affectant la société entière par l’imposition de règles et/ou de valeurs morales propres à l’élite au pouvoir.

La pathocratie peut prendre plusieurs «visages».  Elle peut s’insinuer même dans un système ou une idéologie d’apparence juste et équilibrée. La mascarade et l’illusion peut même faire croire aux populations qu’elles vivent dans un système démocratique. Parfois sa forme est plus révélée lorsque le régime impose ouvertement une forme d’oppression.

Exemple sous forme humoristique et toute proportion gardée avec le célèbre humoriste américain Georges Carlin, également acteur et scénariste (cliquez sur la vidéo):

Caractéristiques principales de la menace de pathocratie

  1. Suppression de l’individualité et de la créativité
  2. Appauvrissement des valeurs morales, système social basé sur des intérêts égotiques plutôt que sur un réel altruisme
  3. Idéologie fanatique, faisant croire à un fondement moral, mais agissant pathologiquement comme «un cheval de Troie»
  4. Intolérance et suspicion envers tout ce qui est différent, pas dans la masse, ou affirmant son opposition aux règles de l’état
  5. Forme de contrôle centralisé et absolu
  6. Corruption à «large spectre»
  7. Activités secrètes à l’intérieur du gouvernement, surveillance accrue de la population (en contraste avec un gouvernement sain et transparent respectueux des libertés individuelles et de la vie privée)
  8. Gouvernement paranoïaque préservant son seul intérêt
  9. Injustice, usage de la législation à son propre intérêt, attitude arbitraire
  10. Attitude hypocrite dans le seul but de la satisfaction personnelle, faire croire que l’on suit un idéal en défendant les intérêts de la population
  11. Contrôle des médias distillant une forme de propagande
  12. Inégalités croissantes entre riches et pauvres
  13. Utilisation de «théories» psychologiquement malsaines et déviantes, forme de paramoralisme et de double langage ayant des effets perturbateurs sur les populations car distillant des valeurs fausses et totalement éloignées des «valeurs traditionnelles» pervertissant ainsi petit à petit dans les populations la capacité de jugement, de discernement
  14. Mise en place d’une volonté de domination totale
  15. Utilisation de la population en tant que «ressources» et non plus en tant qu’individus ou humains possédant une valeur intrinsèque
  16. Restriction du choix «religieux» ou spirituel des personnes par l’imposition graduelle de schémas d’idéologies inflexible et doctrinaire. Toute personne désirant s’opposer à cet état sera considérée comme dangereuse, hérétique et malsaine
  17. Application de la devise «diviser pour mieux régner», stigmatisation de l’étranger, de la différence de classe, de statut, d’origine, augmentant ainsi la peur de l’autre et développant un état d’agressivité plus ou moins latente entre les groupes, affaiblissant d’un coup toute cohésion sociale, base d’un état
  18. Suppression progressive de la liberté d’expression, de réaction, de discours, incapacité de la population à demeurer réactive et «activiste»
  19. Violation systématique des droits humains, déni du pouvoir à reconnaître les droits et besoins essentiels des personnes.

Archives

Follow Citoyen du monde on WordPress.com